Menu

Je veux être rappelé(e)

Syndicat des kinésiologues francophones "Construisons ensemble l'avenir de notre profession"

Je veux être rappelé(e)

Éthiques et dérives

"La pratique de la kinésiologie n’est pas encore encadrée « officiellement » par les institutions Françaises, aussi, certaines personnes mal formées ou très peu formées, et peu scrupuleuses, peuvent se dire kinésiologues et s’installer en toute liberté, en prétendant être professionnel du métier. C’est le point de départ de certaines dérives injustement attitrées à la kinésiologie dans son ensemble. De ce fait, le gouvernement met en garde les usagers par ce message :

« La kinésiologie fait l'objet depuis plusieurs années de mises en garde sur les risques qu'elle pourrait faire courir à ses adeptes. En cause, selon la Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) : le fait que " ses adeptes et sympathisants prônent de manière plus ou moins radicale la rupture avec des habitudes de vie jugées néfastes, au profit de choix naturels et authentiques comme l’alimentation biologique, les médecines douces, les thérapies non médicamenteuses ou encore l’écologie. La radicalisation de certains adeptes de cette mouvance a conduit à des dérives à caractère sectaire dans laquelle la dimension hygiéniste portée au rang de dogme a constitué un facteur déterminant » Plus d'infos sur http://www.miviludes.gouv.fr/

Le SKPF est en parfait accord avec ce qui précède, la prudence et le discernement s'imposent, pour la kinésiologie comme pour toutes les autres approches qui prônent une rupture radicale de mode de vie. Le Kinésiologue n’établit pas de traitement ou prescription médicale ni même de régime alimentaire. Il n’encourage en aucun cas, l’interruption d’un traitement médical. »

Contactez-nous

Consultez-également :

Actualités
Voir toutes les actualités

Vous avez des questions ?
Vous avez besoin de conseils ?

Contactez-nous