Menu

Je veux être rappelé(e)

Syndicat des kinésiologues francophones "Construisons ensemble l'avenir de notre profession"

Je veux être rappelé(e)

Qu’est-ce que la kinésiologie ?

Kinésiologie : (kinésis = mouvement, logos = parole, étude) Étude du mouvement en lien avec des composantes biologiques et psychologiques de l'être humain.

La Kinésiologie travaille sur un équilibre global d’un individu ou d’un animal afin d’apporter un mieux-être physique en libérant  le corps et l’esprit des stress préjudiciables. Elle fait appel à la mémoire du corps et établit avec lui un dialogue direct afin d'identifier les déséquilibres en rapport avec l’objectif du demandeur.

Formé à de nombreuses techniques, le Kinésiologue utilise des méthodes occidentales modernes et l’énergétique traditionnelle Chinoise pour atteindre un équilibre, en dénouant  les blocages ressentis   sur le plan physique, mental et émotionnel.                     

La kinésiologie, porteuse de bien-être

Les origines :

1960, le Dr GOODHEARD, (USA, chiropracteur), découvre que chaque muscle est en relation avec un organe et un méridien d'acupuncture. Il établit ainsi une relation entre muscles, méridiens et organes. Ainsi prend naissance une nouvelle approche : la KINÉSIOLOGIE APPLIQUÉE utilisant différentes découvertes :

Le Dr PALMER (USA, fin XIX siècle) qui jette les bases d'une technique de réajustement vertébral, sous l'appellation de « chiropractie ».

Le Dr BENNET (USA 1920) qui remarque une amélioration de la circulation sanguine lorsque l'on contact certains points de la tête (points réflexes neuro-vasculaires),

Le Dr CHAPMAN (USA 1930) qui remarque que la stimulation de points sensibles du corps diminue ladite sensibilité tout en activant la circulation du flux lymphatique.

Peu à peu se développe l'idée d'une interrelation entre les différents systèmes : structurel, lymphatique, neurologique, énergétique, psychologique et biochimique.

1973, le Dr THIE, son élève, élabore « TOUCH FOR HEALTH » en France : « Santé Par le Toucher » repris par Jean Claude GUYARD, ouvrage technique mais accessible, conjuguant une approche occidentale à celle de l’énergétique traditionnelle asiatique chinoise

Dans les années 1980 : Gordon Stokes, Candace Calloway et Daniel Whiteside travaillent sur la défusion des stress de natures émotionnels avec également les modes oculaires (EMDR/EFT).

Les bases de la Kinésiologie professionnelle moderne, concept 3 en 1 de santé, voit le jour.

Le Dr DIAMOND, psychiatre australien, met au point une série d'affirmations positives en lien avec les méridiens d’acupuncture permettant de transformer des sentiments négatifs en attitudes positives.

Au milieu des années 1980, plusieurs branches de la kinésiologie se développent, ainsi :

Paul DENNISON crée l’Édu Kinésiologie, plus connu sous le vocable de méthode Brain Gym, qui utilise des mouvements, des étirements et des stimulations de points d’acupuncture pour harmoniser et rééquilibrer certaines fonctions cérébrales appelées Latéralité, Centrage, Focalisation.

Franck MAHONY développe son système Hyperton-X pour équilibrer les muscles hypertoniques

Richard UTT développe une approche holographique du corps humain, appelé Applied Physiology.

Désormais présente dans plus de 8O pays, cette discipline continue de se développer avec des approches toujours innovantes, intégrantes les nouvelles avancées scientifiques en physique quantique et en neurophysiologie.

Ainsi est née une nouvelle profession : la Kinésiologie Énergétique, différente de la Kinésiologie biomécanique.

Le biofeedback, le test musculaire

L'utilisation du test musculaire, fiable et précis, principal outil du Kinésiologue comme système de bio-feedback se décline en 4 étapes et comporte des protocoles simples pour informer le corps de :

  • ce qui le déséquilibre,
  • ce qui le rééquilibre,
  • l’équilibration appropriée,
  • ce qui résulte après équilibration (notions de rétroaction et d’ancrage).

Des techniques pour évoluer

Complémentarité

Les possibilités sont ici nombreuses, il s’agit de mettre en place une qualité particulière de relation, fondée sur une écoute active qui se veut informative, ré-informative et formative.

La responsabilisation, l’implication et la participation active du consultant à son mieux-être pendant et après la consultation.

La kinésiologie s’appuie en effet sur des techniques existantes permettant d’accéder au bien-être sous différentes formes. Unique, chaque personne fait l’objet de troubles qui lui sont propres. Il en va de même pour la pratique du Kinésiologue qui doit être personnalisée pour se montrer efficace.

C’est pourquoi le Kinésiologue se veut polyvalent et à l’écoute de vos besoins. Il a pour objectif de vous accompagner vers l’amélioration qui vous correspond, faisant toujours preuve de prévenance et de bienveillance.

Différence

Le Kinésiologue agit sur différents systèmes dans le corps et plus particulièrement par l’intermédiaire du système énergétique. De nombreux domaines d'application se développent (sport, apprentissages moteurs et cognitifs, amélioration de la posture, développement personnel, trouble émotionnel, addictions, etc…)

La multiplicité et la précision de ces applications justifient que l'on parle de Kinésiologies Énergétiques au pluriel.

Cependant, elles présentent toutes des dénominateurs communs qui nous fédèrent : Le bio-feedback

Une double mission

Développer des liens forts

La Kinésiologie peut être complémentaire à l’Ostéopathie ou à la Kinésithérapie et bien d’autres activités de santés réglementées. C’est dans un esprit de solidarité que le SKPF a été fondé, exigeant de ses membres un véritable investissement. En effet, la portée de leurs voix sera d’autant plus forte si chacun est tourné vers le même objectif. Il est donc essentiel d’établir de vraies relations afin de mener à bien ce projet d’envergure !

Atteindre l’excellence

Le SKPF veut devenir un vrai signe de qualité, un Label « Origine contrôlée » pour notre profession. Le cadre dans lequel nous évoluons étant en changement perpétuel, nous avons choisi d’être proches des grandes écoles, à l’origine de la kinésiologie en France. Depuis bientôt 20 ans, elles ont pour but le développement et la professionnalisation de la kinésiologie francophone. Leur désir de pérennité les contraints à une vraie exigence qualitative d’enseignement et à une remise en question perpétuelle favorisant ainsi les capacités d’adaptations indispensables à cette jeune profession. Notre action commune permet d’agir en amont, en vue d’intégrer ces modifications dans les formations prodiguées aux praticiens de demain.

Une coopération mutuelle

Au-delà d’informations utiles pour tous, notamment une liste de Kinésiologues scrupuleux dans leurs pratiques, des parutions régulières, et des méthodes ou astuces pertinentes, le SKPF se veut présent pour ses adhérents.

Nous aimerions également que dans un futur proche, cette interaction puisse être reliée par un réseau social commun pour que nous puissions tous échanger afin d’améliorer toujours notre savoir-faire, et ainsi, créer une chaine d’union solide et bienveillante ayant pour seul but de satisfaire pleinement nos clients par une éthique et pratique irréprochable. Nous pensons que le reste se mettra tout naturellement en place.

Les jeunes diplômés ont souvent besoin d’être accompagné dans cette merveilleuse aventure de la Kinésiologie. Ils pourront compter sur l’aide et les conseils des anciens de cette profession et sur différents moyens mis à leurs dispositions sur simple demande (conseils pour leur installation, statut, outils de communication, accompagnement lors de formalités administratives, échange de protocole, remise à niveau ou simplement un conseil etc.).

Avis important : Il est important de savoir que lorsque vous recherchez Kinésiologie sur internet le message d’alerte ci-dessous apparaît très souvent :

« La kinésiologie fait l'objet depuis plusieurs années de mises en garde sur les risques qu'elle pourrait faire courir à ses adeptes. En cause, selon la Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) : le fait que " ses adeptes et sympathisants prônent de manière plus ou moins radicale la rupture avec des habitudes de vie jugées néfastes, au profit de choix naturels et authentiques comme l’alimentation biologique, les médecines douces, les thérapies non médicamenteuses ou encore l’écologie. La radicalisation de certains adeptes de cette mouvance a conduit à des dérives à caractère sectaire dans laquelle la dimension hygiéniste portée au rang de dogme a constitué un facteur déterminant » Plus d'infos sur http://www.miviludes.gouv.fr/

Le SKPF est en parfait accord avec ce qui précède, la prudence et le discernement s'imposent, pour la kinésiologie comme pour toutes les autres approches qui prônent une rupture radicale de mode de vie. Le Kinésiologue n’établit pas de traitement ou prescription médicale ni même de régime alimentaire. Il n’encourage en aucun cas, l’interruption d’un traitement médical.

La dérive d’un petit pourcentage de praticiens est préjudiciable pour toute notre profession. Pour ne plus voir ce genre d’article entaché à la Kinésiologie, le SKPF encourage chaque adhérent et tous Kinésiologues Certifiés à promouvoir notre scrupuleuse éthique professionnelle. Nous demandons aux utilisateurs d’un art ou de pratiques qui ne répondent plus à notre charte professionnelle l’abandon, au minimum, de notre dénomination.

Contactez-nous

Consultez-également :

Actualités
Voir toutes les actualités

Vous avez des questions ?
Vous avez besoin de conseils ?

Contactez-nous